Daniel, entrepreneur d'ici

Dans cette série, notre collaboratrice Carolyne Brown part à la rencontre des Talents d’ici, nos commerçants phares qui prennent place au cœur du Mail Champlain. Partage, sincérité et proximité sont des mots qui résument ces entrevues. On vous invite à entrer dans leurs univers et découvrir l’humain qui se cache derrière chacun d’entre eux.


Rencontre avec Daniel Mongrain, Propriétaire de Clip ‘n Climb.

Comment est née votre entreprise ?

Ma conjointe et moi avions envie d’un changement de carrière afin de vivre selon nos propres valeurs. L’escalade était au départ une passion pour le plaisir. Quand on a fondé notre entreprise Clip ‘n Climb, on n’avait aucune expérience et on savait qu’on devait s’allier à un pro dans le domaine. On a donc trouvé notre partenaire et un grimpeur expert, Marc-André Roy, qui a travaillé longtemps chez Arbraska. Tous les trois, on fait une équipe du tonnerre parce que nous avons chacun notre expertise. Moi, je gère l’administration, les finances et le développement stratégique. Isabelle s’occupe des ressources humaines. Puis, Marc-André est l’expert opérationnel. Il s’assure de l’expérience client et de l’expertise des employés.


Quest-ce qui vous distingue ? Quelle est votre marque de commerce?

Dans les grandes industries, c’est beaucoup basé sur la performance. Pour nous, la vie c’est d’être heureux, de s’entourer de gens heureux, de rendre les gens heureux ; c’est la valeur principale de notre entreprise et je pense que c’est ça qui nous distingue beaucoup.


Quel est le plus gros défi que vous ayez rencontré dans votre carrière dentrepreneur?

La pandémie de COVID-19 a été le plus gros défi. Le plus dur n’était pas d’être fermé puisque le gouvernement nous a grandement soutenus durant cette période. Mais ce qui a été difficile, c’est de fermer et d’ouvrir ses portes à plusieurs reprises. On bâtit une belle équipe et à chaque fois, nos employés perdaient leur emploi et on devait recommencer. Depuis les deux dernières années, on est toujours en train de se reconstruire. On avait signé le bail pour le Mail Champlain quelques mois avant que tout ferme, on a fini les constructions en février 2021 et on n’a pas pu ouvrir avant juin 2021.



Quel est le plus grand apprentissage que l’entrepreneuriat vous ait apporté ?

Une des choses les plus importantes en tant qu’entrepreneur c’est de s’entourer des bonnes personnes. Quand on trouve une équipe de feu, c’est important de maintenir des liens. La deuxième chose c’est l’humilité. C’est très important de s’autocritiquer d’une façon plus sévère que n’importe qui d’autre. Quand c’est le moment de prendre une décision, il faut se questionner à savoir si c’est la bonne. Il faut être sévère avec soi-même. Et si ce n’est pas la bonne décision, il faut être flexible et se réajuster. Il faut s’améliorer continuellement.

Racontez-nous une anecdote ou un événement cocasse de votre parcours d’entrepreneur.

C’est une anecdote qui me fait chaud au cœur. Lorsqu’on a fêté nos 5 ans à Laval, on a fait une invitation à tous les anciens de Clip ‘n Climb. Les gens sont venus en grand nombre pour célébrer notre anniversaire. De voir à quel point on avait marqué la vie de chacune de ces personnes et qu’on a influencé leur développement était extraordinaire.


Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un futur entrepreneur ?

Le dicton des menuisiers qui dit « mesurer deux fois plutôt qu’une » c’est très vrai pour l’entrepreneuriat. La fameuse étape de faire son plan d’affaires est primordiale. Il ne faut surtout pas prendre un gabarit. Le plan d’affaires est très important parce qu’il permet de sauver des maux de tête et beaucoup d’argent. Il faut faire son étude de marché correctement, penser à comment présenter son produit et prendre son temps avant de se lancer.

Quest-ce qui vous garde encore passionné(e)?

Ce que j’aime le plus c’est le développement de la marque. Par exemple, on aimerait beaucoup que Clip ‘n Climb fasse partie de l’événementiel, comme être présent dans les grands festivals. Il y a tout le temps des nouvelles étapes et le développement c’est quelque chose qui me passionne.

Que voulez-vous que les gens retiennent de votre entreprise ?

J’adore voir la réaction des gens lorsqu’ils arrivent et qu’ils voient la salle d’escalade, surtout les enfants! Leurs yeux s’illuminent et ils deviennent bouche bée. Ça dépasse l’imaginaire ! Quelque chose qui me touche c’est de lire les commentaires sur Facebook. Ce sont toujours des commentaires positifs concernant notre équipe. Les gens viennent pour l’activité, mais ils reviennent pour notre équipe.

Quel est votre secret le mieux gardé ?

Je ne suis vraiment pas un type à secret. Je crois à la communication parce que cacher des informations, c’est un non pour moi.

Quelle est lactivité la plus populaire?

Notre super défi, ce qu’on appelle la chute libre. Ça ressemble à une glissade de 30 pieds de haut et il y a un moteur qui tire la personne jusqu’en haut du mur. Contrairement à une glissade qui a un angle de 10 degrés, celle-là est parfaitement perpendiculaire. Cela fait en sorte que lorsque tu lâches la corde, tu es en chute libre et après la glissade te rattrape. C’est une sensation extraordinaire! Quand on fait les fêtes d’enfants, le/la fêté(e) a un accès gratuit à cette activité. C’est tellement haut que tout le monde s’arrête pour regarder le jeune en pleine exécution. Il devient le héros du moment. À cause des mesures sanitaires qui sont en place, ça fait deux ans qu’on ne l’a pas fait, mais on a tellement hâte de la remettre en place !

Quest-ce quon peut vous souhaiter pour lavenir?

De ne plus avoir de vagues de COVID-19. Puis, avec la hausse du salaire minimum à venir, d’être capable de garder nos employés.