Marion, Leader d'ici

Dans cette série, notre collaboratrice Carolyne Brown part à la rencontre des Talents d’ici, nos commerçants phares qui prennent place au cœur du Mail Champlain. Partage, sincérité et proximité sont des mots qui résument ces entrevues. On vous invite à entrer dans leurs univers et découvrir l’humain qui se cache derrière chacun d’entre eux.


Rencontre avec Marion Nadeau, Leader Magasin chez Décathlon

Comment êtes-vous devenue la directrice du magasin Décathlon au Mail Champlain ?

Durant mes études, en décembre 2009, j’ai commencé à travailler à temps partiel chez Décathlon en France. Je faisais partie de l’équipe dédiée au service à la clientèle. Je suis tombée en amour avec Décathlon et je ne suis jamais partie. Durant mon parcours, j’ai été vendeuse, responsable de rayon, responsable du service à la clientèle, responsable des opérations et directrice adjointe. En juin 2018, le directeur national du Canada de l’époque recherchait des employés avec de l’expérience chez Décathlon pour accompagner lors des ouvertures de magasins au pays et j’ai postulé. J’ai été engagée pour préparer l’ouverture du magasin de Québec et j’ai repris la direction du magasin de Brossard en 2019.

Quel est le plus gros défi que vous ayez rencontré dans votre carrière ?

La capacité à comprendre les autres parce que chaque individu a son mode de fonctionnement, ses habitudes, sa manière de penser et de communiquer. Quand on est responsable d’une équipe, le plus gros défi c’est de réussir à comprendre et de s’adapter à tout le monde. C’est un défi quotidien que je vis beaucoup depuis que je suis au Québec parce qu’il y a une notion culturelle un peu différente.



Quel est le plus grand apprentissage que lentrepreneuriat vous ait apporté ?

Il faut toujours être capable de se remettre en question parce que ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera peut-être pas demain.

Racontez-nous une anecdote ou un événement cocasse de votre parcours dentrepreneur.

Une anecdote qui m’a vraiment marquée chez Décathlon, c’était le premier samedi que je travaillais en caisse. En France, on utilise encore les paiements par chèque. Donc, un client désire acheter un vélo pour son enfant et payer par chèque. Je passe le chèque dans la machine, je lui redonne pour qu’il le signe. Pendant que je tenais le chèque dans ma main, un autre client m'a posé une question et l’acheteur du vélo est parti avec son chèque, sans payer. Dans la folie du samedi, je n’ai pas réalisé ce qui venait de se passer. En fin de journée, lorsque je comptais ma caisse avec le superviseur, nous avons constaté qu’il manquait le chèque. Je pensais me faire virer mais mon superviseur m’a dit que ça pouvait arriver à tout le monde et que l’important était que ça n’arrive plus. J’étais contente qu’on ait toléré mon erreur et ça a démontré les valeurs de l’entreprise.


Quest-ce qui vous garde encore passionné(e) ?

Les clients évidemment, mais aussi les gens avec qui je travaille. C’est vraiment cool de voir toutes les possibilités qu’offre Décathlon à ses employés. On ne m’a jamais laissé autant d’autonomie qu’ici.


Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à un futur entrepreneur?

Qu’il faut être proactif. Il faut se prendre en main, se faire confiance et tout va bien se passer.

Quest-ce que les gens retiennent de Décathlon?

Les clients sont impressionnés par la superficie du magasin et nos prix abordables. Ils sont aussi étonnés par la variété de produits offerts et de l’opportunité de pouvoir tester les produits dans le magasin.


Quels sont vos produits les plus populaires?

Nos vélos ont beaucoup de succès et ça commence à se faire un peu rare sur le marché. Sinon, un produit vedette est notre masque de plongée Easy Breath. Les planches à pagaie sont aussi très populaires. On est surpris de voir à quel point les quilles finlandaises présentent un grand succès. Les gens jouent dans les parcs ou dans leur cour durant l’été.

Qu’est-ce qui vous distingue ? Quelle est votre marque de commerce ?

Contrairement à nos compétiteurs, Décathlon conçoit et distribue tous ses produits. Nous avons des équipes de développement de design en France. Ce qui nous distingue, c’est aussi que le magasin est un terrain de jeu; on peut toucher tout et tester les produits. Dans notre gymnase, on peut essayer des ballons de basket, il y a des cours de sports et on a même un petit mur d’escalade pour les enfants. On veut laisser place à la découverte, ce qui ne se retrouve pas dans les magasins classiques.

Quel est votre secret le mieux gardé ?

Je n’aime pas avoir de secret. Il faut toujours être rassurante. Même quand je suis stressée, je ne veux pas affoler les clients ou les équipes.


Quest-ce quon peut vous souhaiter pour lavenir?

De continuer à m’amuser à tous les jours dans ma vie, que ce soit au niveau personnel ou professionnel.